Bonne pioche !

L’émission thématique et culturelle consacrée aux jeux de société ! Une émission produite par Étienne Pinard.

Bonne pioche ! n°430 janvier 2019

Voyage à travers l’histoire du jeu de société (1/6) : L'Antiquité

Une émission de .

Télécharger

Après un hiatus hivernal, voici le retour de Bonne pioche ! Aujourd’hui, je vous emmène explorer l’histoire antique du jeu de société. Direction l’Égypte, la Mésopotamie, Chypre, la Crète, la Grèce et Rome !

Bibliographie : Histoire des jeux de société, Jean-Marie Lhôte

N.B  Dans cette émission, je vais parler de différents artéfacts archéologiques en lien avec le jeu de société. Voici ci-dessous des liens pour voir de vos propres yeux toutes les pièces que j’évoque oralement, agrémentés de points qui passent au rattrapage!

Pour l’Égypte :

Pour la Mésopotamie :

Pour les grandes îles de Méditerranée orientale :

Pour la Grèce et Rome :

Légende de la vignette: Néfertari, épouse de Ramsès II, jouant au senet, fresque de la tombe de Néfertari, Vallée des Reines, Thèbes, vers 1265 avant Jésus-Christ

Commentaires

Un commentaire

  1. Etienne Pinard dit :

    Alors, je profite de l’outil que constitue la section des commentaires pour apporter quelques corrections:
    – contrairement à ce que pourrait laisser sous-entendre mon passage sur le senet, il n’y a aucune corrélation entre l’ordre des événements dans l’histoire du senet et l’ordre de leur découverte par les égyptologues. J’ai eu sur le coup une petite envolée lyrique anhistorique.
    – pour la description du jeu des 58 trous, j’ai “oublié le facteur 2”: parce que 10 plus 19, cela fait 29…
    – pour le tirage au sort, les Mésopotamiens possédaient également des dés tétraédriques, que vous pouvez voir par exemple à côté de l’exemplaire du jeu d’Ur du British Museum. Je maintiens cependant que les dés cubiques (que j’ai tendance à appeler “dés” par commodité) viennent de la vallée de l’Indus, et ne seront utilisés dans le monde méditerranéen qu’à partir des Grecs
    – Pour le mancala, je n’ai pas été hyper clair: le mancala est l’objet dans lequel on joue au jeux à semer, comme l’awalé
    – Pour l’urbaniste de Milet, c’est bien évidemment le cinquième siècle AVANT et non pas après Jésus-Christ
    – J’ai oublié de dire que pour les latroncules, les fantassins commencent sur les case blanches et les cavaliers sur les cases noires (d’où ma remarque sur le placement approximatif)

Laisser un commentaire

L’émission thématique et culturelle consacrée aux jeux de société !