À propos de ce site


Le site de Trensistor utilise le système de gestion de contenus WordPress, qu’on ne présente plus. Il utilise depuis septembre 2016 le thème Thyristor, développé par Rémy Cerda avec l’aide de Nicolas Auvray.

Vous trouverez ci-dessous un rapide historique de l’apparence de ce site.

2009, Trensistor naît

Le site est créé en même temps que la radio. Il est tout d’abord hébergé par l’École. Dès le début, il présente la division caractéristique en quatre catégories identifiées par les quatre couleurs bleue, orange, rouge, verte.

Les pages, entièrement statiques, sont maintenues par notre premier webmestre, Jocelyn. Voici un aperçu du site début 2010 :

Le reportage dont il est question sur cette capture est d’ailleurs disponible sur YouTube.

2011, premier thème WordPress

Au bout d’un moment, tout faire à la main, c’était devenu un peu pénible, et une grosse entreprise d’écriture d’un thème WordPress démarre. Ainsi naît le deuxième site de Trensistor, reconnaissable entre mille à son élégant fond kraft et ses joli boutons poussoirs — la capture ci-dessous ne pouvant hélas pas rendre compte du plaisir qu’il y avait à voir ces boutons se presser comme par magie au survol de la souris.

Arrive alors Nicolas, que la postérité retiendra avec affection pour la création du robot Démétrios, et qui au cours de ses deux vaillantes années comme webmestre réajustera quelque peu le look du site, pour lui donner l’apparence qu’il gardera jusqu’à l’été 2016 :

2016, petite cure de jouvence avec Thyristor

Été 2016 où Rémy, arrivé quelques mois auparavant, se lance dans la création d’un nouveau site plus adapté aux canons en vigueur et à la diversification des supports. Un nouveau thème baptisé Thyristor par Nicolas (qui est physicien), lequel participe activement à ce nouveau projet, accueillant même chez lui deux nuits d’intense travail arrosées de gaspacho et des roucoulades de Michel Delpech. Bref, de la petite histoire émerge la grande : début septembre 2016, le nouveau site est mis en ligne.

Conservant des coloris marron dont il ne se défera que plus tard, il maintient également les quatre couleurs canoniques mais s’affranchit de la rigidité de son prédécesseur et occupe avec gourmandise tout votre écran.

À cela s’ajoutent entre autres une Une repensée, un profil pour chaque personne ayant contribué aux émissions, l’attribution des émission à leurs auteurs, …

Et maintenant ?

L’histoire ne s’achève pas là. Thyristor a eu le temps, au cours de l’année 2017, de connaître une version 2 (où il est désormais possible de créer des chroniques au sein de chaque émission) et une version 3 (contenant de gros changements techniques tout à fait invisibles). La version 3.1, actuellement en ligne, intègre aussi la nouvelle page Directs.

Et une version 4 est en préparation ! À prévoir, de grosses améliorations visuelles, une navigation facilitée et des pages 100 % accessibles aux petits écrans. Cette nouvelle version devrait être livrée début septembre 2017.