L'édito économique

À partir de faits d'actualité, illustration, commentaire et questionnement des grands principes à l’œuvre dans le monde économique contemporain.  Une chronique produite par Charlotte Combier et Julian Marcoux dans Le Journal radiophonique amplifié.

L’édito économique du 7 février 20197 février 2019

Who runs the World (Bank)?

Une chronique de parue dans Le journal radiophonique amplifié n°46.

Télécharger

Le 7 janvier 2019, Jim Yong Kim annonçait son départ aussi précipité qu’inattendu de la direction de la Banque mondiale. Trump, a son habitude, a fait de la polémique au lieu de faire de la politique. En laissant sous-entendre dans les couloirs de Washington qu’Ivanka Trump, sa fille, pourrait reprendre les rênes de ce mastodonte de l’aide aux pays pauvres, il a attiré sur lui le spectre du népotisme.

Baudelaire dans « Ébauche d’un  épilogue pour la deuxième édition des Fleurs du Mal » (1861) écrivait « Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or ». Si nous n’avons pas l’ambition d’aller si loin, nous allons essayer d’approfondir notre connaissance du monde économique à partir de ce gros bazar . Parce qu’au final, la Banque mondiale c’est quoi ? Comment fonctionne-t-elle ? Les différentes réponses à ces questions nous amènerons à toucher du bout des doigts la complexité de la finance internationale et des enjeux politico-économiques, pour y voir que, comme l’ultime coup de théâtre d’une comédie bien trop absurde, cette actualité est bien la preuve que dans notre monde qui est sensé tourner rond, on marche décidément tous sur la tête…

Commentaires

Laisser un commentaire

À partir de faits d’actualité, illustration, commentaire et questionnement des grands principes à l’œuvre dans le monde économique contemporain. 

L'édito économique paraît dans

Le Journal radiophonique amplifié

Le journal de Trensistor : toute l'actualité par nos chroniqueurs, en direct un jeudi sur deux ! Visuel de l'émission
Crédits générique : « Money, Money, Money » par Abba (album Arrival, 1976)
Émission précédemment (co)produite par Lino Galiana et Robin Oud'.