Conteurs d'ondes

A travers le temps et l’espace, de l’infiniment grand à l’infiniment petit, DéMesures vous propose de plonger dans la complexité des échelles. Une émission produite par DéMesures.

Conteurs d’Ondes n°84 avril 2018

Tu vois ce que je veux sentir ? Partie 1

Une émission de .

Télécharger

À quoi sert l’odorat et comment fonctionne-t-il chez l’humain ? Même si on sous-estime souvent son importance par rapport à d’autres sens, l’olfaction est un sujet fascinant ! Pour bien comprendre son fonctionnement, il faut le mettre en relation avec celui de la vision, car ces deux sens sont entremêlés. Dans la première partie de cette chronique, nous allons donc nous intéresser à la perception visuelle, avant de nous pencher sur le nez à proprement parler…

Références :

  • Gazzaniga, MS et al. (2004). Cognitive neuroscience : the biology of the mind. 4th edition. Norton & Company.
  • Hubel, DH, Wiesel, TN (1968). Receptive fields and functional architecture of monkey striate cortex. The Journal of Physiology, 195(1), 215–243.
  • Goodale, MA, Milner, AD (1992). Separate visual pathways for perception and action. Trends in Neurosciences, 15, 20-25

Pour aller plus loin :

Musique :

  • Louis Armstrong and the Good Book, “Ezekiel saw the Wheel”

Commentaires

Laisser un commentaire

A travers le temps et l’espace, de l’infiniment grand à l’infiniment petit, DéMesures vous propose de plonger le temps d’une série de chroniques Trensistoriennes dans la complexité des échelles. Humaines, exactes ou naturelles, les sciences s’attachent à décrire et comprendre des mécanismes variés à différentes échelles, parfois difficilement accessibles. Au fur et à (Dé)mesure des chroniques, nous tenterons ensemble de lever le voile sur ces mystères, en abordant avec un ton libre et neuf un aspect scientifique des échelles parmi l’infini des possibilités. Retrouvez DéMesures : https://demesures.jimdo.com/ https://www.facebook.com/DMesures/ https://twitter.com/DMesures et au cours des événements auxquels nous participons régulièrement !
Génériques : T. Tacail
Crédit Logo : U. Pedreira-Segade