Miniature

Des toiles plein les yeux

Un quart d'heure d'actualités cinématographiques, de critique et de discussions.

Émission produite par Rémy Cerda et Anastasiia Kozyreva.

Des toiles plein les yeux n°45

1 février 2017

La La Land

Une émission de , et

Cette semaine un seul film à l’honneur, mais quel film ! Il attire toute l’attention de la planète cinéma, rafle toutes les récompenses, est présenté partout comme le film à voir en ce début d’année — à tel point qu’il en devient presque agaçant pour celui qui n’est pas plus tenté que ça par l’idée d’une comédie musicale bondissante où deux jeunes premiers échangent amour et déhanchés dans le cadre coloré d’un Hollywood fantasmé : La La Land, de Damien Chazelle. Anna, Rémy et Anastasia l’ont vu pour vous et décryptent le phénomène.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Vos réactions sont les bienvenues ci-dessous, dans les commentaires.

En deuxième partie, petit survol du Divan de Staline (F. Ardant), de Corniche Kennedy (D. Cabrera) et de la rétrospective consacrée à Mikio Naruse à l’Institut Lumière.

 

Laisser un commentaire

Des toiles plein les yeux, c’est la rubrique cinématographique hebdomadaire de Trensistor. Des chroniqueurs triés sur le volet débattent d’un film et le décortiquent avec tendresse ou cruauté, avant de proposer un petit programme de sorties pour ceux qui ne sauraient pas quoi aller voir… L’ambiance est conviviale, les films critiqués sont issus de tous les horizons et les discussions n’ont pas d’autre prétention qu’une modeste cinéphilie : le résultat est une émission détendue qui a déjà réuni plus de quinze voix différentes autour de ces objets passionnants que produit le cinéma.

Émission réalisée en partenariat avec les Cinémas Lumière (CNP Bellecour et Terreaux, La Fourmi).

Générique : Dexter Britain, « Summers coming ».
Extraits sonores (saison 2016–2017) : A Touch Of Sin (Jia Zhank-Ke), Au revoir les enfants (Louis Malle), Moonrise Kingdom (Wes Anderson), Rouge (Krysztof Kieslowski).

Pas la peine de se déplacer
Un moment sympa pour soirée vide
Labellisé « valant le détour » par l'équipe
À ne pas manquer
L'Histoire s'en souviendra !